googlee4e2b4c5b8a6df2b.html

En cliquant sur lire la suite, vous accéderez uniquement à la retranscription écrite de la vidéo, ni plus ni moins ! @ bientôt !

Les sorties hors du corps ou OBE en anglais pour Out Of Body Expérience ! Pour beaucoup d’entre nous il s’agirait surtout d’un délire psychotique car cela semble difficile à croire, mais les personnes souffrants de problèmes psychiatriques ou de schizophrénies sont très vite repérés et écartés de par leurs propos incohérents.

Comme leurs noms l’indiques, ceux qui vivent ce genres d’expériences sortent de leur corps, ces expérienceurs vivent en fait des EMC : Etat modifiés de conscience. Lors d’une OBE,la conscience sort du corps, elle se délocalise afin d’aller vagabonder ailleurs ce genre d’état est similaire aux personnes vivant des Expériences de mort Imminente dont je vous parlerais lors d’une prochaine vidéo, à la différence que l’OBE peut être vécu n’importe quand et parfois même à la demande.

A savoir que des milliers de personnes à travers le monde et depuis des millénaires témoignent de ce genre d’expériences qui ne sont pas nouvelles, il existerait même des techniques pour sortir de son corps.

Je vais vous parler ici d’une des personnes les plus connu en France concernant les OBE qui est Nicolas Fraisse. Le cas de Nicolas à été étudié scientifiquement pendant plus de dix ans par Sylvie Dethiollaz docteure en biologie moléculaire et directrice de l’ISSNOE : l’institut suisse des sciences noétiques ainsi que par Claude-Charles Fourrier, psychothérapeute lui aussi à L’ISSNOE spécialisé depuis plus de 25 ans dans les états modifiés de conscience non ordinaires.

Leurs rencontres et leurs dix années d’études à fait l’objet d’un livre intitulé : Voyage aux confins de la conscience, dix années d’exploration scientifique des sorties hors du corps préfacé par le philosophe, sociologue et historien des religions Frédéric Lenoir.

Leurs rencontre datant de 2006 à un salon sur les Expériences de Mort Imminente, Nicolas à été choisis parmi plusieurs expérienceurs d’OBE car cela lui arrive quotidiennement plusieurs fois par jour et que contrairement à beaucoup d’autres personnes vivant ces expériences Nicolas arrivent parfois à les provoquer de lui même, même celles ci ne sont bien souvent pas provoqué intentionnellement.

Nicolas vie des sorties hors du corps depuis qu’il est tout petit, lorsqu’il était à l’école et qu’il s’ennuyait il lui arrivais fréquemment de faire des sorties hors du corps pour aller vagabonder ailleurs, voir ce que faisaient ces parents à la maison ou sa grand mère …

Cela lui paraissait à l’époque totalement normal et c’est au fur et à mesure qu’il grandis qu’il s’aperçut que ses copains ne vivaient pas la même chose que lui.

Nicolas gardant un esprit très rationnel cherchais régulièrement à vérifier que ses sorties n’étaient pas des rêveries et quand il lui arrivais de faire des sorties hors du corps afin d’aller chez ses parents, à la boulangerie ou encore chez des amis etc… il vérifiais en appelant ses parents ou ses amis qui lui confirmais que ce qu’il à vu était bien réel ou bien il se rendais directement sur place quand il le pouvais afin de vérifier physiquement que ce qu’il avais vu était bien réel ce qui était toujours le cas.

Une OBE peut être difficile à concevoir pour ceux qui ne les vivent pas et difficile à expliquer pour ceux qui les vivent, l’impression qu’il en ressort pour Nicolas est qu’il à toujours la sensation de posséder un corps mais sans limites, s’il est dans une pièce, il est lui même la pièce dans sa globalité, si des gens sont à l’intérieur, il peut lire les pensées de ceux ci, il dit même parfois être ses pensées, une impression d’être tout à la fois, ces voyages ne se font pas uniquement sur terre et peuvent se faire aussi dans l’espace à l’image de celle de doctor strange.

Évidement à ce niveau il est totalement invérifiable pour Nicolas de savoir si ces voyages sont bien réel , même s’il à acquis lui même la conviction qu’ils le sont bien.

Dans leurs livres Voyages aux confins de la conscience Sylvie Dethiolaz et Claude-Charles Fourrier tentent de prouver scientifiquement que ses sorties hors du corps sont bien réels, en effet ils avaient mis au point un processus en double aveugle, c’est à dire qu’il pouvais déclenché depuis un premier ordinateur placé dans une pièce contrôle un logiciel placé sur un deuxième ordinateur placé dans une pièce expérimentation fermée à clé un programme choisissait alors une image aléatoirement projeté sur un écran dans cette même pièce. Personne a part ce logiciel ne pouvais donc connaître l’image, si Nicolas avais pu voir cette image en faisant une OBE, il la choisissait parmi un fichier de plusieurs image et l’ordinateur pouvais valider si la réponse était bonne ou non.

Malheureusement l’émotionnel jouant aussi beaucoup dans les OBE, même si Nicolas arrivais à provoquer ses sortie hors du corps, la destination elle n’étais pas forcément voulu et il arrivais fréquemment que la conscience de Nicolas soit par exemple attiré par un bruit dans la rue mais le fait est qu’à chaque fois que Nicolas a réussis a se rendre dans la pièce d’expérimentation, il réussis à identifier l’image cible, malheureusement les OBE vers cette pièce étant très aléatoires, les test en présence d’un huissier n’ont pu être effectue.

Heureusement Nicolas ne possédais pas uniquement le don de sortir de son corps, il avait aussi la capacité de recevoir des informations par des voix qu’il entendais (la clair audience) ainsi que de lire dans les pensées (la télépathie),d’où l’importance du processus en double aveugle évoqué tout à l’heure, Nicolas pratiquais aussi des soins énergétique à cet époque via l’imposition des mains si bien qu’un nouveau processus à été mis en place pour prouver ses capacités :

Une base de données de 400 images différentes à été constitué en 100 séries de 4 images chacune introduite dans une enveloppe selon une procédure bien définis et remis un à un huissier judiciaire assermenté. 1 séries d’image correspondant à un test, les 100 tests devais être effectués sur 5 jours soit 20 test par jour, le dépouillement lui ne serais effectué qu’à la fin afin de ne pas perturber les tests.

Le matin même de chaque test l’huissier Maitre Breitenmoser choisissait lui même les 20 images cibles parmi les séries de 4 images et les scellais lui même avec un ruban bleu à cacheter spécial afin qu’aucunes tricheries ne puisse être possible, chaque enveloppe cible était accompagné d’une petite enveloppe contenant les 4 photos de la série correspondante.

Nicolas devait ensuite placé ses mains légèrement au dessus sans la toucher, laissait venir à lui les informations et devais ensuite prendre enveloppe contenant les 4 miniature afin de faire son choix, une fois celui ci fait écrire sur enveloppe le titre et le numéro de l’image sélectionné, la signé la daté et la remettre à l’huissier.

A la suite des 5 jours et des 100 tests effectués, Nicolas comptabilisera 79 bonnes réponses sur ces 100 test, soit 1 chance sur 69 milliards de milliards de milliards que cela soit du au hasard, autant vous dire que vous aurais beaucoup plus de chance d’avoir le ticket gagnant à l’euro-millions que de trouver ces 79 bonnes réponses sur 100, du jamais vu pour une expérience de ce type.

Si vous souhaitez en savoir plus sur les OBE je vous ai mis le lien de plusieurs livres sur ce sujet en description vous trouverais aussi celui de mon e-book gratuit « Comment devenir fou, déprimer et s’auto détruire » et pour ne louper aucune vidéo, pense à t’abonner mais aussi a liker et à partager sa fait toujours plaisir,… Tchuss !

Recevoir mon E-book Gratuit !

Comment devenir fou, déprimer & s'auto détruire ?

Félicitation L'email a été envoyé !